Mot de passe perdu ? Contactez-nous 
AMIRAL & PARTNERSAMIRAL & PARTNERS RDB PREMIUMCLUB EXPERTISE BIOTECHSPRIVATE PRIORITYMISTER CASH AMIRALPENNY-STOCKS CORNERAMIRAL&CLUBS PRIORITY
   
 
AMIRAL & PARTNERS
AMIRAL & PARTNERS
24 articles récents
Club des Traders
0 article récent
SHORT LISTE 2024 MULTI-SECTORIELLE
0 article récent

Special News
AMOEBA : résultats positifs de l’étude clinique en cosmétique pour le soin de la peau !
Article #50147, 11/06/2024 08:21FR0011051598 Amoeba BiocideLa Rédaction
Fin 2023, pour valider les tests de son ingrédient sur peau artificielle, AMOEBA avait avisé du lancement d'une nouvelle application dans le domaine de la cosmétique. Une première étude clinique réalisée par l'Institut d'Expertise Clinique portant sur 30 volontaires en hémi-visage (n=60) en mars et avril 2024 s'est conclue sur résultats statistiquement significatifs dans l'amélioration de l'épaisseur du derme, l’effet réparateur sur le derme superficiel, la densité de la peau et la texture du derme. Grâce à cet ingrédient actif, AMOEBA obtient son inscription sur la liste de l'Inci (nomenclature internationale pour les ingrédients cosmétiques) : ce qui autorise la commercialisation et la recherche de partenariats commerciaux.

Cet article est réservé aux abonné(e)s 'AMIRAL & PARTNERS'.
Pour poursuivre votre lecture, merci de vous abonner
 
Déjà abonné ? Identifiez-vous :

Sinon
 

Les informations et analyses de Rue de la Bourse et d’Expertise Biotechs sont une simple aide à la décision et ne constituent pas une incitation à l’achat ou à la vente. La responsabilité de Rue de la Bourse et d’Expertise Biotechs ne peut être engagée. Les investisseurs non avertis sont priés de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Afin de respecter leur politique commune d’indépendance, Rue de la Bourse et Expertise Biotechs ne sont actionnaires d’aucune valeur analysée. Soit aucun conflit d’intérêt.


Dernières analyses
AMOEBA : LE GRAND JOURNAL DES PENNY-STOCKS : coup de chaleur bloqué sur 0.59 euro ?05/02 15:15
RUE DE LA BOURSE_Front Shares Analytics : AMOEBA étant titulaire d'une autorisation pour le traitement des plantes en agriculture, ainsi que pour son biocide biologique pour un usage dans les systèmes de refroidissement fermés, a fait part de la révision de ses axes de croissance. En marge, l'entreprise avait informé du changement du mode de gouvernance avec la nomination de Benoit Villers, fondateur et Managing Partner de Nice & Green, premier actionnaire avec 29.4% de participation. Ainsi que Jean-François Doucet, au poste de Directeur Général ...
AMOEBA a tendance à chauffer depuis un certain temps ?31/01 17:07
RUE DE LA BOURSE_Front Shares Analytics : Sans toutefois parvenir encore à briser la glace, soit déverrouiller le seuil de 0.55 euro, dernière étape avant de se mesurer au mur de 0.64 euro ! À ce jour, la plus récente communication d'importance communiquée par l'entreprise a été le décalage des travaux de l'usine Biocontrôle à Cavaillon, dans l'attente de financements complémentaires. AMOEBA précisait que ce report n'affectait pas la poursuite des démarches commerciales en cours. En marge, AMOEBA informait de l'évolution de son partenariat avec son actionnaire de référence Nice & Green : le but étant de participer au développement commercial, tout en sécurisant les ressources financières vs les coûts opérationnels afférents au décalage du projet industriel, jusqu'à l'arrivée de nouveaux investisseurs, et de facto de financements non-dilutifs ! Nice & Green détient 29.4% du capital d'Amoeba.
AMOEBA : décalage des travaux de l'usine Biocontrôle de Cavaillon ?18/12 00:52
Dans l'attente de financements complémentaires. AMOEBA informant que les négociations avec plusieurs investisseurs et partenaires commerciaux sont toujours en attente ! Ce qui conduit AMOEBA a décaler le projet industriel USIBIAM, sans incidence sur les démarches commerciales en cours... Par ailleurs, AMOEBA a précisé avoir fait évoluer son partenariat stratégique avec son actionnaire de référence Nice & Green, afin de poursuivre la sécurisation financière en réponse aux coûts opérationnels résulant du décalage du projet industriel, jusqu'à l'entrée de nouveaux investisseurs ! AMOEBA étant à la recherche de solutions de financement non-dilutif ! Par ailleurs, Nice & Green a conservé la majorité des obligations convertibles en sa qualité d'investisseur stratégique auprès du spécialiste du développement des applications biocides, phytosanitaires et cosmétiques !
AMOEBA fait état du résultat de ses essais en champ réalisés ou en cours à l'international !23/11 20:27
Des essais en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil, au Costa Rica et en Asie ! Les données collectées permettent d'affiner la stratégie commerciale et les marchés ciblés en amont de la commercialisation du biofongicide Axpera. Ces essais sont menés par des prestataires externes indépendants en petites parcelles sous référentiel Bonnes Pratiques d'Expérimentation ! Le verdict intermédiaire fait valoir la génération de données d'efficacité pour les futurs dossiers de demandes d'homologation des produits en Europe, au Brésil et en Californie. En marge, il favorise la stratégie de positionnement d'Axpera via la mise en place d'essais en association ou en alternance avec d'autres fongicides conventionnels et biologiques.
AMOEBA au rebond publie un 3e article scientifique sur son application biocontrôle !18/10 20:17
AMOEBA publie un 3e article scientifique sur son application biocontrôle, dans le numéro spécial Biological Control of Plant Diseases II de Plants, journal du groupe MDPI. Il est présenté l'efficacité des produits de biocontrôle à base du lysat de l'amibe non pathogène Willaertia magna C2c Maky sur le mildiou et les oïdiums de la tomate. Les données ont été obtenues par des prestataires indépendants. L'AXPERA EVA a été validée sur ces 2 cultures lors de la campagne d'essais en 2022. le lysat de l'amibe Willaertia magna C2c Maky, produit d'origine naturelle, protège les tomates à la fois contre le mildiou et les oïdiums avec une efficacité de 97% sur feuilles et de 100% sur fruits.
AMOEBA obtient des résultats significatifs dans le domaine des soins de la peau en cosmétique !16/10 19:48
Sur la base d'une utilisation du lysat de Willaertia magna C2c Maky dans ce domaine ! AMOEBA a ajouté avoir déposé une demande de brevet relative sur ce segment d'expertise ! L'entreprise est également positionnée sur le risque microbiologique, dispose d'un agent de biocontrôle pour le traitement des plantes en agriculture, et a déjà obtenu une autorisation de mise sur le marché aux USA dans le domaine des systèmes de refroidissement fermés : en sus, il pourrait imposer le lysat de Willaertia magna C2c Maky pour le soin de la peau en cosmétique ! À ce titre spécifique, une demande de brevet a été déposée ! Les investisseurs apprécieront sans doute la diversification de ses applications scientifiques ! C'est dans ce contexte, c'est dans ce cadre que la biotech industrielle a découvert que le lysat de l'amibe non pathogène Willaertia magna C2c Maky aurait un intérêt cosmétique, suite à l'initiation de 2 études et à des résultats jugés pertinents.
AMOEBA : la biotech industrielle en route vers la construction de son usine de production dédiée à l'application biocontrôle !25/09 03:44
Malgré un dossier déclinant sur le front technique, en correction de 47% sur 2023, AMOEBA a signé l'acte d'achat du terrain de son usine 100% biocontrôle de Cavaillon. La signature de l'acte authentique sera validé le 26 septembre, et le lancement des travaux durant le T4 ! Le programme Usibiam (Usine Biocontrôle Amoéba) ouvre la franchissement de la phase d'industrialisation en vue de la commercialisation des solutions biocontrôle début 2025. Le projet industriel est évalué à 45 millions d'euros sur 2023-2025, dont 23 millions d'euros d'investissements et 22 millions d'euros de dépenses opérationnelles ! Pour faire face à ces montants, AMOEBA est soutenu par BPI France à hauteur de 5.9 millions d'euros, dispose d'un financement de 9 millions d'euros en obligations simples avec Nice & Green. Ce qui implique qu'AMOEBA va devoir faire appel à des levées de fonds additionnelles !
AMOEBA a fait des progrès significatifs sur la validation de son offre industrielle !12/07 16:00
AMOEBA a fait des progrès significatifs sur la validation de son offre industrielle !
AMOEBA : une collaboration avec Nissan Chemical Corporation qui passe inaperçue ?31/03 15:52
RDB_AMIRAL&PARTNERS_FRANCFORT : AMOEBA, spécialisé sans le traitement du risque microbiologique, et développeur d'un agent de biocontrôle pour le traitement des plantes en agriculture et d'un biocide biologique pour le traitement de l'eau industrielle, a informé que dans le cadre d'un contrat de Material Transfer Agreement, Nissan Chemical Corporation a initié une étude d'évaluation de performance d'un mélange d'un de ses produits avec un produit expérimental de biocontrôle d'Amoéba. L'objectif est de déterminer la performance à contrôler le mildiou de la vigne en association avec le l'AXP12 d'Amoéba et le Leimay. L'association du Leimay avec l'AXP12, à dose réduite des 2 produits, a permis de constater la supériorité du mélange sur feuilles et grappes : ce qui offre l'opportunité de réduire la dose de l'un ou l'autre, ou des 2 produits. En outre, la performance du mélange est significativement supérieure au produit de référence des essais, l'hydroxyde de cuivre (à la dose de 200 g de matière active / ha /traitement). In fine, on confirme l'expérimentation en 2023. D'un point de vue technique, la tendance reste négative sous le seuil de 0.70 euro ! En revanche, un sursaut sur ce niveau, accompagné par une montée en puissance des échanges à ce jour modestes, offrirait une brèche spéculative en direction du seuil psychologique de 1 euro, en amont du renforcement des ressources financières, afin d'assurer le développement pérenne de ce business modèle différenciateur !
AMOEBA nommé lauréat du projet de France 2030 !30/03 08:45
RDB_AMIRAL&PARTNERS_FRANCFORT : Suite à l'appel à projet Résilience et Capacité Agroalimentaire ! Dans ce contexte, la BPI France a souligné la qualité et l'intérêt des investissements dans le domaine de la transition agro-écologique, et a pris la décision de soutenir le dossier à hauteur de 5.92 millions d'euros : soit une subvention de 3.55 millions d'euros et 2.37 millions d'euros d'avance récupérable. Ce financement soutien le projet industriel, dont la mise en œuvre de l'usine implantée dans la ZAC des Hauts Banquets de Cavaillon dédiée à la naturalité. AMOEBA a pour objectif de renforcer ses ressources financières, afin de matérialiser son site de production et la poursuite des activités opérationnelles et de recherche ! AMOEBA s'est engagé à lever 45 millions d'euros, et travaille à négocier les financement(s) nécessaire(s). D'un point de vue technique, la tendance technique est radicalement négative : le titre est revenu proche de ses points bas historiques, plombé par l'effet temps, malgré les avancées significatives enregistrées avec l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (US EPA), qui a approuvé l'utilisation de l'amibe Willaertia magna C2c Maky comme substance active biocide dans les systèmes de refroidissement. L'amibe Willaertia magna C2c Maky et les produits BIOMEBA la contenant sont désormais autorisés aux USA, incluant le contrôle de la boue microbienne (bioslime), le contrôle de la corrosion induite par les micro-organismes et le contrôle de la flore microbienne générale.
AMOEBA se redresse à la faveur de l'annulation de l'émission d'une nouvelle tranche d'obligations convertibles en actions !30/01 16:31
Un mode de financement très dilutif et pas apprécié des investisseurs ! Le spécialiste de la mise au point d'un procédé biologique dans le traitement du risque bactérien dans l'eau et les plaies humaines a mis un terme à son contrat d'émissions d'obligations convertibles en actions conclu avec Nice & Green. Soit le renoncement à l'émission d'une huitième tranche optionnelle. Par ailleurs, AMOEBA informe de la conclusion d'un contrat d'accompagnement avec Redbridge Debt and Treasury Advisory afin de l'assister dans sa quète de financements plus classiques ! Bref, une optimisation de la stratégie de financement, pour lever enveloppe de 45 millions d'euros. L'une des priorités d'AMOEBA sont la construction d'une usine de production dédiée aux produits de biocontrôle, capable de réaliser 40 tonnes de substance active par an, soit 100.000 hectares traités.
AMOEBA : chose promise, chose due !20/12 20:31
RDB_AMIRAL&PARTNERS_FRANCFORT : l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (US EPA) vient d'approuver l'utilisation de l'amibe Willaertia magna C2c Maky comme substance active biocide dans les systèmes de refroidissement. Dans le sillage de la pré-décision favorable de l'EPA et de la consultation publique requise pour toute nouvelle substance active ! L'amibe Willaertia magna C2c Maky et les produits BIOMEBA la contenant sont désormais autorisés aux USA, dans les systèmes de refroidissement fermés, du contrôle de la boue microbienne (bioslime) et du contrôle de la corrosion induite par les micro-organismes, ainsi que du contrôle de la flore microbienne générale. AMOEBA a par ailleurs souligné son alignement stratégique, suite au retrait de l'application substance active biocide en Europe et au Canada ! Avec une franche ironie, nous en profitons pour féliciter les autorités sanitaires européennes incapables de se saisir d'une opportunité scientifique disruptive !
AMOEBA : AVIS FAVORABLE DE L'USA dans la protection des plantes !03/11 13:18
RDB_AMIRAL&PARTNERS_FRANCFORT : Toutefois, les investisseurs restent de marbre, malgré cette première approbation de la part de l'Agence américaine pour la protection de l'environnement en faveur de l'utilisation du lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky comme substance active utilisable dans la protection des plantes ! Bref, le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky est autorisé aux USA en agriculture, dans la lutte contre les maladies fongiques des plantes, avec confirmation de l'exemption de limite maximale de résidus et l'exemption de délai avant récolte pour le lysat de Willaertia magna C2c Maky lorsque les produits sont utilisés conformément aux instructions d'utilisation et aux bonnes pratiques agricoles. Les formulations contenant le lysat de Willaertia magna C2c Maky feront l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'EPA en 2023, avec une autorisation de mise sur le marché attendue courant 2024. Une première étape pour le business modèle, snobé par le marché !
AMOEBA : l'US EPA approuve l’exemption de résidu de la substance active de biocontrôle sur les denrées !12/10 16:20
RDB-AMIRAL&PARTNERS-FRANCFORT : Le producteur d’un biocide biologique capable d’éliminer le risque bactérien dans l’eau et les plaies humaines, et d’un produit de biocontrôle pour la protection des plantes, encore en phase de développement, a informé que l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (US EPA) approuvait l’exemption de limite maximale de résidu sur les denrées pour la substance active de biocontrôle, lysat d’amibe Willaertia magna C2c Maky : il s'agit du seuil réglementaire de concentration de résidus de produits pesticides limitant la commercialisation d'un produit alimentaire : Lysate of Willaertia magna C2c Maky- Exemption From the Requirement of a Tolerance ! En marge, AMOEBA est en attente de la décision finale de l'EPA relative à l’autorisation de la substance active de biocontrôle, prévue avant la fin octobre. Le dossier bondit d'environ +85% depuis août !
AMOEBA : UN ÉNORME POTENTIEL ?05/10 16:57
RDB-AMIRAL&PARTNERS-FRANCFORT : Quelles sont les exigences entrepreneuriales, scientifiques et financières objectives qui feraient d'AMOEBA la Pépite à très forte valeur ajoutée ! Pourrait-on renouer avec les sommets capitalistiques d'antan ! Décryptage !
AMOEBA : la récompense est à venir !29/09 18:33
RDB-AMIRAL&PARTNERS-FRANCFORT : L'Agence américaine pour la protection de l'environnement a émis une pré-décision favorable suite à l'évaluation du dossier de demande d'autorisation du Lysat de Willaertia magna C2c Maky comme substance active de biocontrôle en agriculture. Selon l'EPA, le Lysat de Willaertia magna C2c Maky a une faible toxicité pour la santé humaine et l'environnement ! Son profil scientifique est une alternative aux pesticides conventionnels ! EPA envisage d'accorder l'enregistrement inconditionnel du Lysat de Willaertia magna C2c Maky en tant que nouvel ingrédient actif sur le segment de la protection des plantes alimentaires et non alimentaires. Par ailleurs, l'US EPA propose une exemption de limite maximale de résidus et de délai avant récolte pour le Lysat de Willaertia magna C2c Maky lorsque les produits sont appliqués dans le respect des instructions d'utilisation et des bonnes pratiques agricoles. La finalisation de la délivrance de l'autorisation est programmée au plus tard fin 2022.
AMOEBA : une info historique pour le Willaertia magna C2c Maky !11/08 07:59
RDB_FRANCFORT : L'Agence américaine pour la protection de l'environnement a émis une pré-décision favorable dans le cadre de l'évaluation du dossier de demande d'autorisation de Willaertia magna C2c Maky comme substance active biocide dans les systèmes de refroidissement. L'US EPA a informé que l'amibe Willaertia magna C2c Maky et les produits Biomeba peuvent être autorisés aux USA pour une utilisation biocide dans les systèmes de refroidissement fermés, pour le contrôle de la boue microbienne, le contrôle de la corrosion induite par les micro-organismes et de la flore microbienne dans les eaux des tours de refroidissement.
AMOEBA : enfin un rattrapage prometteur !26/04 14:29
Ce redressement spectaculaire s'explique par la recommandation d'appropation de la substance Lysat de Willaertia magna C2c Maky, dans la protection des plantes sur l'ensemble du sol européen, de la part de l'Agentur fur Gesundheit und Ernahrungssicherheit autrichienne ! Le rapport d'évaluation de l'AGES estime que la substance active répond aux critères d'évaluation et informe de l'absence d'effets nocifs sur la santé humaine et l'environnement. C'est sur ces fondamentaux que l'Autriche recommande aux autres agences de l'union et à l'Agence Européenne de Sécurité Alimentaire d'autoriser la substance avec inscription du Lysat de Willaertia magna C2c Maky sur la liste des substances actives phytopharmaceutiques approuvées. AMOEBA s'est félicité de ce verdict, présenté comme le premier grand succès de l'entreprise ! À mi-séance le dossier bondit de +50%, dans d'inhabituels échanges !
AMOEBA : retour spéculatif en marche ?25/02 16:16
Avec les résultats annuels 2021 en ligne de mire à fin mars ? Début janvier, AMOEBA a activé l’option de suspension de l’émission de la 4ème tranche d’OCA signé avec Nice & Green. L'exercice de l'option de suspension reportant automatiquement l'émission de la tranche ciblée. Pour le moment, le titre tente de se réveiller dans trop d'entrain, dans la mesure ou le spécialiste du traitement du risque microbiologique dans les secteurs de l’eau, de la santé et de la protection des plantes souffre magistralement sur le front technique, brille par un faible rythme d'informations et demeure réservé aux investisseurs téméraires, même si son modèle d'affaires ne manquerait pas d'intérêt dès lors qu'il alignera les succès scientifiques et partenriaux ! Fin 2021, AMOEBA avait fait part de son calendrier réglementaire des applications en cours d'évaluation. Application biocide - substance active : amibe Willaertia magna C2c Maky viable, et Application biocontrôle- substance active : lysat de Willaertia magna C2c Maky ! Concernant la première catégorie, MALTE s'est engagée à soumettre le rapport d'évaluation de la substance active au plus tard le 31 mars 2022.
BILLET RETOUR - AMOEBA profite de la communication du jour, mais reste largement déprimé sur le front capitalistique !20/10 16:46
Une contreperformance de -45%, à combler selon l'évolution réglementaire de son business modèle ! Le dossier réagit sans excès à la publication d’un nouvel article dans le journal scientifique « Pathogens » , qui fait état de l'absence de multiplication intracellulaire de 7 souches de légionelles dans l’amibe Willaertia magna C2c Maky. Le grand deal d'AMOEBA est d’éliminer le risque bactérien dans l’eau et les plaies humaines, avec en complément le développement d'un produit de biocontrôle pour la protection des plantes ! Les résultats de la nouvelle étude rapporte l’efficacité de l’amibe Willaertia magna C2c Maky à ingérer et à éliminer 7 souches de Legionella non pneumophila ! Pour AMOEBA, il est impératif de vérifier que Willaertia magna C2c Maky est en capacité d'éliminer les multiples souches présentes ! Par ailleurs, Willaertia magna C2c Maky résiste également à l’attaque des autres espèces de légionelles. Les auteurs de l'étude ont visé les souches de Legionella non-pneumophila appartenant aux espèces L. longbeachae, L. anisa, L. bozemanae, L. taurinensis, et L. dumoffii ! Bref, les données collectées indiquent que Willaertia magna C2c Maky serait un candidat de premier plan pour s'imposer en tant que premier biocide biologique pour le traitement de l’eau des tours aéroréfrigérantes. On revient aux sources !
AMOEBA : le marché prêt à redonner sa confiance !26/08 15:20
À la lecture récente des nouveaux essais agronomiques mettant en relief l'efficacité des formulations de biocontrôle face aux maladies des céréales les plus fréquentes, comme la rouille jaune, la septoriose du blé, la fusariose des épis, et la rhynchosporiose sur l'orge. AMOEBA renforce la preuve de l’efficacité des formulations de biocontrôle. Un niveau de performance inégalé pour un produit de biocontrôle ! Avec des gains de rendement spectaculaires et statistiquement significatifs, selon l'entreprise ! Ainsi le taux d'efficacité de 50% dans la septoriose et la rhynchosporiose est inédit pour un produit naturel, à l'exception de la rouille brune. AMOEBA appréciant aussi les scores contre la fusariose des épis, responsable d'un déficit de rendement et de qualité des grains, alors que les solutions traditionnelles sont insatisfaisantes ! Pour rappel, les principaux marchés d'AMOEBA concernent le biocontrôle pour la protection des plantes et l'historique marché du traitement de l’eau. Un partenariat avec un grand laboratoire de l'agrochimie reste une hypothèse ultérieure à creuser !
AMOEBA : de nouvelles données probantes sur la seconde campagne d'essais sur les céréales !25/08 03:45
AMOEBA : de nouvelles données probantes sur la seconde campagne d'essais sur les céréales !
AMOEBA gratifié par un premier article scientifique relatif au biocontrôle dans la lutte contre le mildiou de la vigne !12/08 01:27
Cet article a été publié dans le numéro spécial Natural Products for Plant Pest and Disease Control de Plants. Une première présentation scientifique majeure impliquant un produit naturel à base de l'amibe Willaertia magna C2c Maky ! La preuve du double mode d'action du lysat pour lutter contre le mildiou de la vigne sont l'effet indirect via la stimulation des défenses naturelles de la plante, et l'effet direct anti-germinatif vis-à-vis de l'agent pathogène Plasmopara viticola responsable du mildiou de la vigne.
AMOEBA : une étape à confirmer !29/05 15:11
Le titre frémit un peu avec le dépôt de la demande d'approbation de la substance active de biocontrôle Lysat de Willaertia magna C2c Maky auprès de l'AGES, l'autorité sanitaire autrichienne ! La solution de biocontrôle est à usage fongicide en agriculture, et résulte de tout un panel d'études en collaboration avec des laboratoires indépendants : elles portaient sur l'efficacité de Lysat de Willaertia magna C2c Maky dans le donaine de la protection des cultures, sa toxicité, son impact sur l'environnement et l'ensemble des organismes vivants !
AMOEBA : en convalescence avec sa solution biologique de protection des cultures basée sur l'amibe Willaertia magna C2c Maky ?10/05 23:02
Pour rappel, notre précédent avis a été validé et l'extension largement performée ! Dans le sillage récent de l'intérêt de nombreux acteurs de l'agrochimie et des biosolutions en termes de Material Transfer Agreement, le titre s'est littéralement envolé la semaine dernière sur les 4.87 euros, avant de logiquement corriger ! Néanmoins, la performance 2020 actuelle ressort à +517%, dans le TOP5 des scores RUE DE LA BOURSE depuis le début de l'année ! Pour l'heure, le dossier corrige en bon ordre ! Poursuivre votre lecture....
AMOEBA : un Material Transfer Agreement avec Bayer !23/04 03:56
Le spécialiste de la commercialisation de biocide biologique vient d'informer de la signature d'un contrat de transfert de matériel avec Bayer, afin d'évaluer les performances de ses solutions de biocontrôle : un partenariat susceptible d'évoluer vers le développement commercial. Bayer va tester les solutions de biocontrôle contenant le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky. Ces évaluations vont concerner différents pathogènes infectantes des cultures ! Par cette opération, AMOEBA anticipe de faire valoir ses offres alternatives soucieuses du respect des normes environnementales ! Le groupe est actuellement en phase de tests sur ses applications biocide et biocontrôle !
AMOEBA rejoint notre cible de 0.90 euro, et la performe !12/02 00:23
Lentement, mais surement, le spécialiste du développement de biocide biologique est parvenu à franchir la résistance majeure de 0.90 euro, avant d'accélérer sa tendance haussière, dans des échanges dynamiques depuis 2 séances ! Sur la base de notre avis spéculatif, le titre gagne désormais +50% ! Après son âge d'or de 2016 et un record capitalistique de 38 euros, le dossier n'est plus que l'ombre de lui-même, mitraillé par des verdicts réglementaires défavorables ! Cependant, AMOEBA profite de la publication récente de résultats scientifiques confirmant l'effet salutaire d'ingestion et d'élimination des légionelles par l'amibe Willaertia magna C2c Maky. Les scientifiques saluant le comportement exceptionnel de l'amibe Willaertia magna C2c Maky vis-à-vis d'agents pathogènes, et remettant en question le supposé effet Cheval de Troie du produit ! In fine, le Willaertia magna C2c Maky serait un candidat sûr et efficace et une alternative aux biocides chimiques.
AMOEBA !14/01 15:45
AMOEBA !
AMOEBA : en amont du verdict de l'agence américaine EPA, fait part de l'efficacité de son lysat d'amibe !02/07 00:28
Et envisage une possible utilisation de sa substance pour le traitement de l'un des pathogènes des grandes cultures, la rouille. La compagnie faisant part d'une efficacité de plus de 85 % de son lysat d'amibe Willaertia magna C2c Makyin planta contre la rouille de la féverole. Plus connu pour son biocide biologique dédié à l'élimination risque bactérien dans l'eau , cette application a été testée par une expertise indépendante, selon un protocole standard. Pour précision, la rouille est générée par le champignon Uromyces fabae, un pathogène très différent du mildiou de la vigne et de la pomme de terre ! Selon AMOEBA, il n'existe aucun produit de biocontrôle dans le traitement de la rouille du soja ou des rouilles des cultures céréalières. Le marché fongicide européen des céréales ressort à 2 milliards de dollars. Ces résultats convaincants renforcent le positionnement stratégique du biocontrôle. Le produit à large spectre d'action, pourrait séduire des partenaires !
AMOEBA : le stress va se poursuivre d'ici le verdict de L'EPA ?20/06 04:42
AMOEBA a informé que l'Environmental Protection Agency américaine se prononcera sur l'enregistrement de sa substance active biocide fin août. Bref, l'examen scientifique serait toujours en cours. En marge, le groupe a fait part de l'émission de la sixième tranche d'obligations convertibles en actions relative au financement obligataire avec programme d'intéressement, au profit de Nice & Green. Depuis la publication des résultats annuels 2018, la compagnie communique peu ! Les données annuelles s'étant révélées normatives et sans surprise : des indicateurs opérationnel et net creusés, pour des capitaux propres réduits de 12.5 à 5.4 millions d'euros ! Idem pour la trésorerie, qui basculait de 10.2 à 3.5 millions d'euros ! D'ou la présence d'un financement obligataire convertible en actions susceptible de permettre de rallier juin 2020.


 

Top Articles
Novacyt: NOVACYT regagne du terrain !
Ose Pharma: OSE IMMUNOTHERAPEUTICS tient la route, malgré les turbulences !
Memscap: MEMSCAP : encore un dossier RDB qui explose les compteurs !
Biophytis: BIOPHYTIS profite de la signature d'un accord de licence exclusive en Amérique latine !
Biosynex: BIOSYNEX retour à la croissance dans le sillage de la transition Covid 19 !

 
Zone privée

Zone réservée aux abonnés AMIRAL & PARTNERS


 

 
Derniers articles
16:04 : Ose Pharma: OSE IMMUNOTHERAPEUTICS tient la route, malgré les turbulences !
15:40 : Biophytis: BIOPHYTIS profite de la signature d'un accord de licence exclusive en Amérique latine !
15:12 : Novacyt: NOVACYT regagne du terrain !
15:55 : Biosynex: BIOSYNEX retour à la croissance dans le sillage de la transition Covid 19 !
15:59 : VALBIOTIS: VALBIOTIS : une valorisation qui est devenue totalement irrationnelle !
14:55 : KALRAY: KALRAY rebondit enfin !
08:03 : Fermentalg: FERMENTALG engage une levée de fonds de 12 millions d'euros à 0.40 euro l'action !
16:14 : UNE VALEUR ANTI CRISE À COURT MOYEN TERME : LE POTENTIEL MINIMAL EST ÉVALUÉ À +1000% ET + !
16:14 : UNE VALEUR ANTI CRISE À COURT MOYEN TERME : LE POTENTIEL MINIMAL EST ÉVALUÉ À +1000% ET + !
03:48 : RUE DE LA BOURSE LANCE UN MORNING DAILY TRADING !

 

L'info en continu
LesEchos EntreprisesLes restaurants ont résisté à la météo maussade06:17
LesEchos StartUpsLes Petits Bidons placé en redressement judiciaire06:04
LesEchos EntreprisesVirginie Coupérie-Eiffel, à tous crins06:04
LeMonde EntreprisesGilles Ivaldi, politiste : « Le programme économique du RN propose un “package” à chaque segment de son électorat »06:00
ExpressPlacements : les atouts rassurants des contrats d’assurance-vie luxembourgeois06:00
ExpressLivraisons d’armes : l’accusation de Netanyahou qui jette un froid avec Washington05:58
LesEchos StartUpsL'arme secrète de Picnic pour livrer des courses de façon rentable05:53
LesEchos FInances&MarchésCette nouvelle donne qui pourrait profiter aux banques d'investissement européennes05:43
LeMonde Entreprises« En se présentant comme le parti de ceux qui travaillent dur, le RN récupère ce vote de ressentiment »05:33
FT Global EcoEuropean markets have been on a wild ride05:30
ExpressL’Ukraine recevra désormais "en priorité" les missiles anti-aériens américains05:30
LesEchos Entreprises« Mazars a tout pour rivaliser avec les grands cabinets anglo-saxons »05:28
LesEchos IdéesLégislatives 2024 : un référendum sur la dette publique05:28
LesEchos EntreprisesPrimark, Action, Stokomani, Gifi : le discount et le déstockage ont le vent en poupe05:24
Forex MagnatesRevolut to Discontinue “Lite” Version of Its Services05:21
LesEchos FInances&MarchésLes 350 milliards d'euros de dette publique des assureurs à l'épreuve de la crise politique05:19
Figaro Matières PremièresMise en orbite réussie pour les premiers nanosatellites de la constellation française Kinéis05:18
LesEchos MondeLes Etats-Unis demandent à l'UE de reporter ses règles anti-déforestation05:12
Figaro ForexLes premiers nanosatellites de la constellation française Kinéis en orbite05:05
LesEchos FInances&MarchésMalgré la dissolution, le Trésor place la dette de l'Etat avec succès05:04

 
©2016 Rue de la Bourse & Expertise Biotechs = Tous droits de reproduction et de représentation réservés.Mentions légalesUne réalisation de GJ Pro