Mot de passe perdu ? Contactez-nous 
AMIRAL & PARTNERS AMIRAL & PARTNERS RDB PREMIUM CLUB EXPERTISE BIOTECHS CERCLE PRIVÉ MISTER CASH AMIRAL LE CLUB DES ULTRAS AMIRAL&CLUBS TV
   
 
AMIRAL & PARTNERS
AMIRAL & PARTNERS
15 articles récents
Club des Traders
0 article récent
IPO
0 article récent
Le Club 100% Pépites
0 article récent

Daily News
AMOEBA remonté contre l'ANSES et prêt à fuir la France réglementaire
Article #42451, 30/04/2018 16:06FR0011051598 Amoeba BiocideLa Rédaction
2.11 €
-6.22 %
Ouverture: 2.23 € Clôture préc.: 2.25 €
Graphique
Plus bas: 2.11 €Plus haut: 2.24 €
Volume: 615 358 Source: ABC (MAJ: 03/09 07:00)
Dans une interview à Boursier.com, le PDG n'est pas tendre avec l'ANSES, l'accusant d'enfreindre les régles de la communication : notamment le fameux Cheval de Troie, réservoir de bactéries, malgré le fait que la fonction source de l'amibe est de dévorer les bactéries ! Or, ce risque de précaution exclusivement hypothétique n'est juridiquement pas adressable, selon la cour européenne de Justice. Rien ne met en évidence l'effet Cheval de Troie et le risque potentiel pour l'homme et l'environnement. Concernant l'évocation de l'efficacité du produit, AMOEBA rappelle que l'ANSM a déjà accepté une substance chimique dont l'efficacité n'était pas démontrée : ce qui impliquerait que la microbiologie n'est pas traité de la même manière que la chimie : une sombre histoire de lobbying ? Bref, pour AMOEBA, si le produit prouve son efficacité, il est rejeté sur des critères partiaux, ne tenant pas compte des éléments scientifiques crédibles.

Cet article est réservé aux abonné(e)s 'AMIRAL & PARTNERS'.
Pour poursuivre votre lecture, merci de vous abonner
 
Déjà abonné ? Identifiez-vous :

Sinon
 

Les informations et analyses de Rue de la Bourse et d’Expertise Biotechs sont une simple aide à la décision et ne constituent pas une incitation à l’achat ou à la vente. La responsabilité de Rue de la Bourse et d’Expertise Biotechs ne peut être engagée. Les investisseurs non avertis sont priés de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Afin de respecter leur politique commune d’indépendance, Rue de la Bourse et Expertise Biotechs ne sont actionnaires d’aucune valeur analysée. Soit aucun conflit d’intérêt.


Dernières analyses
AMOEBA gratifié par un premier article scientifique relatif au biocontrôle dans la lutte contre le mildiou de la vigne !12/08 01:27
Cet article a été publié dans le numéro spécial Natural Products for Plant Pest and Disease Control de Plants. Une première présentation scientifique majeure impliquant un produit naturel à base de l'amibe Willaertia magna C2c Maky ! La preuve du double mode d'action du lysat pour lutter contre le mildiou de la vigne sont l'effet indirect via la stimulation des défenses naturelles de la plante, et l'effet direct anti-germinatif vis-à-vis de l'agent pathogène Plasmopara viticola responsable du mildiou de la vigne.
AMOEBA : une étape à confirmer !29/05 15:11
Le titre frémit un peu avec le dépôt de la demande d'approbation de la substance active de biocontrôle Lysat de Willaertia magna C2c Maky auprès de l'AGES, l'autorité sanitaire autrichienne ! La solution de biocontrôle est à usage fongicide en agriculture, et résulte de tout un panel d'études en collaboration avec des laboratoires indépendants : elles portaient sur l'efficacité de Lysat de Willaertia magna C2c Maky dans le donaine de la protection des cultures, sa toxicité, son impact sur l'environnement et l'ensemble des organismes vivants !
AMOEBA : en convalescence avec sa solution biologique de protection des cultures basée sur l'amibe Willaertia magna C2c Maky ?10/05 23:02
Pour rappel, notre précédent avis a été validé et l'extension largement performée ! Dans le sillage récent de l'intérêt de nombreux acteurs de l'agrochimie et des biosolutions en termes de Material Transfer Agreement, le titre s'est littéralement envolé la semaine dernière sur les 4.87 euros, avant de logiquement corriger ! Néanmoins, la performance 2020 actuelle ressort à +517%, dans le TOP5 des scores RUE DE LA BOURSE depuis le début de l'année ! Pour l'heure, le dossier corrige en bon ordre ! Poursuivre votre lecture....
AMOEBA : un Material Transfer Agreement avec Bayer !23/04 03:56
Le spécialiste de la commercialisation de biocide biologique vient d'informer de la signature d'un contrat de transfert de matériel avec Bayer, afin d'évaluer les performances de ses solutions de biocontrôle : un partenariat susceptible d'évoluer vers le développement commercial. Bayer va tester les solutions de biocontrôle contenant le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky. Ces évaluations vont concerner différents pathogènes infectantes des cultures ! Par cette opération, AMOEBA anticipe de faire valoir ses offres alternatives soucieuses du respect des normes environnementales ! Le groupe est actuellement en phase de tests sur ses applications biocide et biocontrôle !
AMOEBA rejoint notre cible de 0.90 euro, et la performe !12/02 00:23
Lentement, mais surement, le spécialiste du développement de biocide biologique est parvenu à franchir la résistance majeure de 0.90 euro, avant d'accélérer sa tendance haussière, dans des échanges dynamiques depuis 2 séances ! Sur la base de notre avis spéculatif, le titre gagne désormais +50% ! Après son âge d'or de 2016 et un record capitalistique de 38 euros, le dossier n'est plus que l'ombre de lui-même, mitraillé par des verdicts réglementaires défavorables ! Cependant, AMOEBA profite de la publication récente de résultats scientifiques confirmant l'effet salutaire d'ingestion et d'élimination des légionelles par l'amibe Willaertia magna C2c Maky. Les scientifiques saluant le comportement exceptionnel de l'amibe Willaertia magna C2c Maky vis-à-vis d'agents pathogènes, et remettant en question le supposé effet Cheval de Troie du produit ! In fine, le Willaertia magna C2c Maky serait un candidat sûr et efficace et une alternative aux biocides chimiques.
AMOEBA !14/01 15:45
AMOEBA !
AMOEBA : en amont du verdict de l'agence américaine EPA, fait part de l'efficacité de son lysat d'amibe !02/07 00:28
Et envisage une possible utilisation de sa substance pour le traitement de l'un des pathogènes des grandes cultures, la rouille. La compagnie faisant part d'une efficacité de plus de 85 % de son lysat d'amibe Willaertia magna C2c Makyin planta contre la rouille de la féverole. Plus connu pour son biocide biologique dédié à l'élimination risque bactérien dans l'eau , cette application a été testée par une expertise indépendante, selon un protocole standard. Pour précision, la rouille est générée par le champignon Uromyces fabae, un pathogène très différent du mildiou de la vigne et de la pomme de terre ! Selon AMOEBA, il n'existe aucun produit de biocontrôle dans le traitement de la rouille du soja ou des rouilles des cultures céréalières. Le marché fongicide européen des céréales ressort à 2 milliards de dollars. Ces résultats convaincants renforcent le positionnement stratégique du biocontrôle. Le produit à large spectre d'action, pourrait séduire des partenaires !
AMOEBA : le stress va se poursuivre d'ici le verdict de L'EPA ?20/06 04:42
AMOEBA a informé que l'Environmental Protection Agency américaine se prononcera sur l'enregistrement de sa substance active biocide fin août. Bref, l'examen scientifique serait toujours en cours. En marge, le groupe a fait part de l'émission de la sixième tranche d'obligations convertibles en actions relative au financement obligataire avec programme d'intéressement, au profit de Nice & Green. Depuis la publication des résultats annuels 2018, la compagnie communique peu ! Les données annuelles s'étant révélées normatives et sans surprise : des indicateurs opérationnel et net creusés, pour des capitaux propres réduits de 12.5 à 5.4 millions d'euros ! Idem pour la trésorerie, qui basculait de 10.2 à 3.5 millions d'euros ! D'ou la présence d'un financement obligataire convertible en actions susceptible de permettre de rallier juin 2020.
AMOEBA mise à fond sur son expertise dans le domaine thérapeutique des plantes !07/03 21:53
Après ses déboires pour faire approuver sa substance active biocide en Europe ! AMOEBA vient d'annoncer que la Willaertia magna C2c maky sous forme lysée aurait une action élicitrice sur la vigne et une action directe par inhibition totale de la germination du mildiou de la vigne (Plasmopara viticola). Selon le groupe, lorsqu'une plante est agressée par un pathogène, des récepteurs reconnaissent les molécules émises, avec pour effet de déclencher la production d'hormones et de protéines anti-microbiennes. En association avec avec Végépolys Innovation, des tests normalisés de biologie moléculaire démontrent le caractère éliciteur de la substance active !
AMOEBA va passer par Malte pour redonner une nouvelle chance au biocide Willaertia magna C2c Maky !26/02 00:27
Après le refus de l'ANSES d'approuver la substance active biocide Willaertia magna C2c Maky, sauf une nouvelle soumission tardive et irraisonnable au T1 2021, de quoi faire périr l'entreprise, AMOEBA s'est touné vers Malte pour l'évaluation de son produit !
AMOEBA : éclaircie dans le marasme ?12/02 01:48
Le spécialiste du risque bactérien dans l'eau et les plaies humaines, et du biocontrôle pour la protection des plantes, vient de faire part d'une avancée scientifique dîtes majeure sur la formulation de son amibe Willaertia magna C2c Maky. Des tests en laboratoire et en serre ont été menée afin de faire la preuve de l'efficacité de Willaertia magna C2c Maky contre le mildiou, un champignon pathogène de la vigne : une formulation sèche composée d'amibes Willaertia magna C2c Maky lysées démontre un niveau de réponse comparable au produit chimique de référence et à l'amibe vivante ! La substance active démontrerait son efficacité contre le mildiou, en amont de plusieurs avantages techniques et réglementaires. Dont une durée de conservation passée de quelques semaines à plusieurs mois, une réduction du volume signifcative de plusieurs m3 de liquide à quelques kilogrammes de poudre, une amélioration du transport de la solution à l'international , et aucun risque pour la santé humaine. La soumission de l'homologation de l'application en biocontrôle des plantes est envisagée aux USA et en Europe en 2022 et 2025. Par ailleurs, AMOEBA prévoît l'extension de la formulation à d'autre maladies et cultures !
AMOEBA : peu de réaction de la part des investisseurs !04/02 17:53
En effet, le spécialiste du risque bactérien dans l'eau, avait informé en fin de semaine dernière que l'enregistrement du Willaertia magna C2c Maky et du Biomeba, en phase terminale d'évaluation, aurait souffert du shutdown : ce qui implique que la fermeture partielle de l'Environmental Protection Agency aura un impact sur le calendrier du verdict de l'agence ! AMOEBA anticipe un retard, sans pour autant disposer d'informations confirmatoires ! AMOEBA en a profité pour faire le point sur ses avancées au Canada, post soumission d'un dossier de demande d'homologation de la substance active Willaertia magna C2c Maky et du biocide Biomeba auprès de l'Agence de Réglementation de la Lutte Antiparasitaire (ARLA), en vue d'une commercialisation des 2 produits !
AMOEBA : la confiance règne !08/11 03:59
AMOEBA vient de faire part de résultats d'étude sur les Legionella pneumophila dans l'amibe libre Willaertia magna C2c Maky ! Des données d'efficacité et de sécurité, dont l'essence est la capacité du produit à éliminer le risque bactérien dans l'eau, la protection des plantes et les plaies humaines, et de les comparer avec 2 autres amibes libres. Il en ressort que dans les conditions expérimentales, toute bactérie Legionella pneumophila Philadelphia ingérée par l'amibe Willaertia magna C2c Maky est digérée, sans multiplication ni survie de la bactérie pathogène à l'intérieur de l'amibe. Un essai réalisé selon les méthodes de purification et les milieux réactionnels nécessaires.
AMOEBA : et si le groupe obtenait le label de l'Environmental Protection Agency américaine ?13/09 15:45
Pour l'heure, le titre est tellement plombé par le refus européen, que le stress des investisseurs empêche de renouer avec une tendance capitalistique agressive ! Pourtant AMOEBA a fait état de l'atteinte d'un nouveau jalon favorable sur son produit phare Amibe biocide en vue d'une commercialisation aux USA ! Soit l'atteinte de la dernière phase d'évaluation réglementaire last science review, en amont de l'enregistrement de son produit spécialisé dans l'élimination du risque bactérien dans l'eau. Par ailleurs, AMOEBA a évoqué des échanges techniques avec l'agence environnementale, et va fournir des données complémentaires dès octobre ! Le verdict est décalé au T1-2019. Bref, globalemement une bonne nouvelle à prendre en considération !
AMOEBA : le soulagement, grâce aux USA !11/07 16:15
AMOEBA : le soulagement, grâce aux USA !
AMOEBA : dans l'attente du verdict américain sur son produit phare, le risque des 3 euros est-il crédible ?05/07 18:35
Le destin d'AMOEBA est désormais entre les mains des USA !
AMOEBA : du Lobbyisme ou des Experts incompétents ?05/06 23:05
AMOEBA : du Lobbyisme ou des Experts incompétents ?
AMOEBA : quel destin ?05/05 03:44
Alors que « quelques rares commentateurs collégiaux et assidus » de la presse financière continuent de privégier l'avis de l'ANSES, pouvoyeur par ricochet du verdict négatif de l'ECHA, jusqu'à le reconnaître, même si la Commission européenne reste le dernier décisionnaire souverain, légalement non tenue de suivre l’opinion du comité des produits biocides, et que les analystes de renom plutôt positifs ont subrepticement disparus dans la nature, sans affronter le verdict, comme si le lobbying agrochimique les empêchait de s'exprimer, AMOBEA va devoir s'appuyer sur le verdict des USA pour pousuivre son aventure scientique rupturielle ! En marge, AMOEBA a annoncé les premiers résultats des essais en serre de son micro-organisme « Willaertia magna C2c Maky », désigné comme agent de biocontrôle pour la prévention du mildiou sur la vigne. La conclusion de cette étape est que le « Willaertia magna C2c Maky » afficherait une efficacité supérieure à 90%, à mettre en parallèle avec les données conventionnelles observées, soit 50% en serre.
BUREAU D'ENQUÊTE - AMOEBA : une ténébreuse affaire !27/04 19:55
Qui réclame une large investigation sur les registres précis : impact du lobbying, sévérité de l'ANSES, indépendance ou dépendance du fameux comité d'experts, coup grisou suite à un article fin mars recommandant de vendre avant de repasser à neutre sur rebond, fuites surprises ce jeudi, suspension tardive du titre en séance ! Alors que le verdict final était attendu en mai, pourquoi ne pas avoir suspendu le titre le 4 avril, lors de la réception du rapport du groupe d'évaluation et l'ébauche de son opinion, sachant que la publication publique était prévue fin mai, sous la souveraineté de l'ECHA ? Alors, sous toutes réserves, serions nous en présence d'un délit d'iniités, ou AMOBEA doit-il émigrer aux USA ! La nouvelle de la non approbation étant livrée in extremis, AMOEBA aurait pu argumenter le refus !
AMOEBA le verdict du Comité des Produits Biocides est Négatif !26/04 16:39
Pas d'approbation pour le Willaertia magna C2c Maky ! Toutefois, ce verdict devra être confirmé par la Commission Européenne, qui n'est pas contrainte à le suivre. Pour AMOEBA, cette décision serait radicalement incompréhensible, face aux éléments du dossier et l'absence de risque avéré ! Analyse exhaustive à suivre !
BUREAU D'ENQUÊTE - AMOEBA : quel objectif potentiel si avis positif du Comité des Produits Biocides ?21/04 17:11
BUREAU D'ENQUÊTE - AMOEBA : quel objectif potentiel si avis positif du Comité des Produits Biocides ?
AMOEBA : redressement capitalistique substantiel20/04 17:00
Malgré la publication d'une analyse ravageuse et infondée, qui avait provoqué la panique et fait plonger le titre à proximité des 14 euros, AMOEBA a significativement rebondi pour finir par franchir le seuil psychologique des 20 euros, et inscrire un point haut inédit depuis 1 an, dans de copieux volumes ! Sous toutes réserves, et d'un point de vue technique, la tendance est en marche en direction des 24 euros. Le verdict du Comité des Produits Biocides relatif à la substance active Willaertia magna sera rendu public à la fin du mois de mai.
AMOEBA : la confiance revient !13/04 17:03
Le titre avait supporté les foudres d'une analyse particuliérement négative, sur une mauvaise interprétation de la livraison de l'avis du groupe de travail de l'Agence européenne des produits chimiques, relatif à la mise sur le marché du biocide biologique Willaertia magna, dans le traitement de l'eau des tours industrielles. Un rapport logiquement confidentiel, servant de base au verdict final décisif et souverain du comité des produits biocides fin mai ! Un autre important verdict est attendu aux USA, en octobre !
AMOEBA répond au berger !05/04 18:44
Et précise la réception du rapport d'évaluation du Groupe de Travail sur les Microorganismes ainsi que l'ébauche de l'opinion du CPB (?), en date du 4 avril ? Sauf la soumission de commentaires ultimes, le rapport servira de base à la session du Comité des Produits Biocides, lors de la session du 26 avril. L'opinion du CPB serait adoptée et rendue publique fin mai, en amont de l'adoption de l'avis au cours du second semestre. Contrairement aux intrigues rédactionnelles de ce mardi 3 avril, en amont de la réception du rapport d'évaluation en date du 4 avril, AMOEBA indique logiquement que le contenu des documents et des discussions ne peuvent être divulgués, avant publication par l'Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA). In fine, comment expliquer une recommandation franchement négative avant la réception par l'entreprise du rapport d'évaluation du Groupe de Travail sur les Microorganismes et l'ébauche de l'opinion du CPB ?.
EDITION SPECIALE - AMOEBA : torpillé ce lundi !04/04 08:32
En préalable de notre analyse en production, suite au vent de torpillage de ce jour, RUE DE LA BOURSE s'est permis de faire un rappel par courriel de notre analyse du 15 mars dernier ! Une précision utile pour une meilleure compréhension de l'analyse à suivre ! En toute évidence, notre avis du 15 mars dernier confirme la pertinence d'agir en amont, plutôt que sur le grill, sous la pression d'une recommandation frustrée par le dépassement de l'échéance du 31 mars, non résolue ?
AMOEBA : convoité !15/03 16:35
Le 21 décembre 2017, en pleine débâcle capitalistique, autour des 14,5 euro, l'avis de la rédaction favorisait un retour sur les 20 euros, à 3 mois. Nous y sommes presque, soit une performance honorable de 35% !
AMOEBA : malgré une contre-performance 2017 !21/12 04:23
Le spécialiste innovant du traitement de l'eau des tours de refroidissement industrielles se dit confiant sur l'obtention d'une demande d'autorisation de mise sur le marché provisoire en France et dans les autres pays de l'union européenne, à l'issue du verdict du groupe d'experts chargés de faire la lumière sur les interrogations en suspens. Réponse prévue fin avril ! Pour l'heure, le biocide a fait la preuve de son absence de toxicité lors de tests en laboratoire et en mode industriel, mais n'a pas été autorisé pour des raisons d'interprétation microbiologique.
CERCLE PRIVÉ : AMOEBA ne manque pas de catalyseurs !13/11 04:19
CERCLE PRIVÉ : AMOEBA ne manque pas de catalyseurs !
AMOEBA : un nouveau décalage qui perturbe les investisseurs ?02/10 15:32
AMOEBA : un nouveau décalage qui perturbe les investisseurs ?
AMOEBA : une nouvelle corde à son arc28/06 04:47
AMOEBA a fait part de la signature d’un accord avec « Viscus Biologics » dans le domaine du traitement des plaies. Ce dernier est apprécié dans le développement de produits antimicrobiens, dont les pansements à base de collagène. Après la mise en œuvre de tests préliminaires in vitro, les partenaires renforcent leur coopération, via des tests in vitro et in vivo complémentaires, afin de confirmer l’action du microorganisme « Willaertia magna C2c Maky » contre certaines bactéries pathogènes multi-résistantes aux antibiotiques.


 

Top Articles
MARCHÉS FINANCIERS : un MELT-UP en vue !
AYTU BIOSCIENCE : la fièvre du coronavirus atteint les USA +500% !
ALERTE EXCLUSIVE : une information recueillie par la rédaction qui pourrait changer radicalement le cours de cette valeur !
Le CLUB DES TRADERS : une semaine dédiée ä 4 Penny-stocks électriques !
MISTER CASH AMIRAL recommande de porter une attention particuliére à ce dossier !

 
Zone privée

Zone réservée aux abonnés AMIRAL & PARTNERS


 

 
Derniers articles
18:48 : Après l'exceptionnelle ascension de NOVACYT, à qui le tour ?
16:52 : THERANEXUS résiste aux bourrasques boursières !
15:31 : MARCHÉS FINANCIERS : l'angoisse des investisseurs à l'affiche !
08:44 : Genomic Vision: GENOMIC VISION : encore une séance très positive dans des échanges massifs + 24.9%
02:01 : DRONE VOLT : une première !
14:37 : MARCHÉS FINANCIERS : la crainte d'un reconfinenent fait flancher le CAC40 !
04:40 : Les Dossiers à suivre !
02:11 : LUMIBIRD ( QUANTEL ) vise un T4 record !
01:57 : NACON : et de 2 !
15:22 : NEXTEDIA : poussée de fièvre avec le franchissement simultané de 2 résistances !

 
Palmarès


L'info en continu
Figaro SociétésLe champion européen Alstom-Bombardier bientôt sur les rails28/10 16:20
Figaro Matières Premières«La charge de la dette publique française ne baissera plus»28/10 15:28
Figaro EconomieReconfinement : les Bourses dévissent28/10 15:08
LesEchosCapital-investissement : les levées de fonds ont reculé avec la crise28/10 15:05
Figaro SicavComment se faire rembourser son passe Navigo de novembre en cas de reconfinement ?28/10 14:57
Figaro EconomieReconfinement : les Français doivent-ils craindre des pénuries alimentaires ?28/10 14:54
Figaro Sicav«La charge de la dette publique française ne baissera plus»28/10 14:39
Figaro SicavReconfinement : les Français doivent-ils craindre des pénuries alimentaires ?28/10 14:36
Figaro ForexCelio prévoit la fermeture de 102 magasins en France28/10 14:36
Figaro EconomieCelio prévoit la fermeture de 102 magasins en France28/10 14:36
Figaro Matières PremièresLe logement neuf peine à se redresser, avant un nouveau tour de vis sanitaire28/10 14:32
Figaro SicavCelio prévoit la fermeture de 102 magasins en France28/10 13:30
Figaro Matières PremièresLa baisse de consommation se généralise dans l’habillement28/10 13:28
Figaro Matières PremièresCelio prévoit la fermeture de 102 magasins en France28/10 13:20
Action Forex InsightIntensifying Worries on Very Serious Coronavirus Situation in Europe, Dollar and Yen Surge on Risk Aversion28/10 13:02
Figaro Matières PremièresBoeing va supprimer 7000 emplois supplémentaires d'ici fin 202128/10 12:32
Figaro SicavBoeing va supprimer 7000 emplois supplémentaires d'ici fin 202128/10 11:58
LesEchosL'opacité des hedge funds contestée par les sociétés américaines28/10 11:58
LesEchosNouvelle-Calédonie : des indépendantistes vent debout contre un repreneur potentiel de l'usine de nickel Vale28/10 11:36
LesEchosEn Bourse, la chute de SAP sème le doute sur la tech28/10 11:33

 
©2016 Rue de la Bourse & Expertise Biotechs = Tous droits de reproduction et de représentation réservés.Mentions légalesUne réalisation de GJ Pro